anormopathe

"Tout ce que nous disons tombe à côté de leur plaque. Les psychiatres continuent à fonctionner avec les modèles de pensées traditionnelles qui sont des modèles pétri d'autoritarisme, de quelque volonté de domination de l'un par l'autre, modèles qui sont des diverses variations de l'ordre ségrégatif de la pensée, de toute une pensée dominatrice.


On a pas idée devant le sujet souffrant d'être là, comme l'interlocuteur qui l'aide bien à souffrir, de façon que avec cette aide il cesse de devenir aussi perturbant.


Je suis quelqu'un qui a profondément militer pour donner droit de cité à la vision poétique du monde, parce que c'est celle qui permet d'amplifier la perception des échos et le jeu des harmoniques. Mais çà ça leur va pas : pour eux la poésie c'est un divertissement littéraire, c'est pas un instrument de pensée et d'échanges humains. Alors voilà ce qui nous sépare profondément de ces gens.


Ce qu'ils appellent la folie qu'on voit dans leurs asiles ou qu'ils écrivent dans leurs livres, c'est un artéfact : c'est le destin de quelqu'un qui a perdu la tête telle que sa vie a été fabriquée par le système dans lequel on l'a placé" (Lucien Bonnafé).

Interêts

Antipsy